Candidature d'ERE au poste de Conseiller Sans Affectation

Aller en bas

Candidature d'ERE au poste de Conseiller Sans Affectation

Message par Ereksen le Sam 24 Fév - 22:28

Très cher Lord Willos,

Comme vous en avez certainement entendu parler, Ser Patreck est candidat à votre succession à la Chancellerie, alors que vous n'en avez même pas encore officiellement démissionné.

Je vous prie donc de bien vouloir me nommer au poste de Conseiller sans affectation, car cela n'en affectera en rien vos finances pour l'avenir.

Croyez bien que je saurai user de mon influence pour toute action dont vous voudrez bien me faire part, juste retour de l'ascenseur, quoique personnellement je n'aie jamais compté monter bien haut, mais tout seul. Car je crains la roche Tarpéienne plus que le Capitole qui rime presque avec « peine capitale ».

Modestement votre,
Ser Ereksen le preux de Cap Nemo

[HJ : ERE est candidat au poste de Conseiller sans Affectation]
avatar
Ereksen

Messages : 140
Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature d'ERE au poste de Conseiller Sans Affectation

Message par Ereksen le Sam 10 Mar - 13:00

[HJ : ERE postule pour la nomination de Conseiller Sans Affectation - le reste du propos, c'est pour ceux qui ont du temps à perdre]

Très cher ser Patreck,

Vous avez sans doute su que je vous surnomme Limonbure, ou encore Grand-Pat. Mais j'y étais obligé. En effet, les gentes langues qui vous ont rapporté cela ignorent toute la vérité, et elles n'ont pas pu vous la rapporter pleine et entière, la vérité vraie, car ils ne savent pas.

En effet, des malandrins avaient enlevé mon petit cousin Elmet Marcassin, et un cousin chez les fer-né, c'est comme un frère.
Normalement un fer-né, est dur comme le fer qui coule des fourneaux avant l'affinage à la forge. Et un fer-né endurci préfère sacrifier un frère ou un ami, plutôt que de céder à la contrainte. Il préfère parfois d'avantage préserver un ennemi, car sans ennemi pour vous endurcir et vous entrainer, la vie ne vaut plus la peine d'être vécue. Préserver ses ennemis sans en avoir l'air est tout un art chez les fer-nés. Surtout si l'ennemi est encore plus : l'ennemi de vos alliés.
Mais moi, je ne suis pas un vrai fer-né, en fait, je l'avoue. Car je sais que vous ne le répéterez pas, ou alors d'une façon qui ne me portera pas préjudice, au vu de l'accord que nous allons conclure.

J'ai été en effet le filleul d'un grand Seigneur des Terres-Vertes dans ma prime jeunesse, et il m'a fait éduquer par les Petites-sœurs-de la-compassion-du Guerrier-d'Amour. Aussi j'ai une âme de fer tendre. On dit chez nous du fer-blanc, dont on ne peut pas faire de solides armures avec ce fer-blanc. Un devin a prédit que l'on en fera un jour des objets mystérieux qu'il a appelé des « boîtes de conserve ». Et que cela ne plairait pas au dieu-noyé, car l'on n'aurait plus à saler la morue pour la conserver, et que l'on appellerait les femmes-sel d'un autre nom, un nom de poisson.
Mais je m'égare. J'ai donc connu très jeune la vraie religion des Sept. Et j'ai dû le cacher lorsque je suis retourné parmi les miens. Mais, bien que je sois devenu un Navigateur de la Flotte de Fer, et ensuite le Grand-Navigateur, j'ai gardé au fond de moi un cœur tendre vis à vis de la fonction guerrière. Aussi en vous attaquant par des propos publics, je pouvais donner l'illusion d'être un vrai fer-né. Mais maintenant, vous savez la vraie vérité, et je vous ai ouvert mon cœur. Je ne cherchais qu'à préserver la vie de mon petit cousin, mon frère Elmet. Sauf que Lord Brynden, a qui l'on ne peut rien cacher, vous le savez - ou du moins si vous ne le savez pas, je vous l'apprends - a fait libérer le petit Elmet Marcassin. Et il m'a été rendu. Bien sûr, « Marcassin » deviendra un jour « Sanglier ». Mais je m'égare avec nos coutumes ridicules. C'étaient des envieux de votre très méritée ascension sociale, des jaloux, qui avaient fomenté cela. Nous en sommes donc maintenant débarrassés dans les geôles du Donjon-Rouge où ils pourrons ainsi méditer à l'ombre, et sans que l'on entende leurs cris de repentir. Les autres, moins en vue, ont été transportés du coté de la baie des Serfs, ou les Bontés du pays les ont accueillis comme ils savent le faire, c'est à dire avec joie et grande bonté. J'ai moi-même fait assurer le transport gratuit pour eux, car je ne les ai pas fait payer, par compassion. Ce sont les Bontés qui ont payé le transport, assurance maritime comprise, plus quelques faux-frais. Je n'y ai fait aucun bénéfice, car ce qui compte pour un fer-né, c'est le fer-prix, et pour le transport en toute sécurité de l'équipage, avec tous ces pirates et ces passagers parfois dangereux pour eux-mêmes, il en a fallu du fer ! J'en viens au fait de ma démarche.

Je n'ai, vous l'avez compris, plus aucune raison secrète de vous maltraiter publiquement. Et je présenterai mon petit cousin, sauvé par l'intervention de la Main, à votre Grand Tournoi d'Éoval, si vous le permettez, parmi tous les spectateurs que j'inviterai à mes frais. Il y en aura environ quarante, pour chanter votre gloire avec discrétion. Et je vous ferai publiquement allégeance, après l’allégeance due à sa Majesté, bien sûr, et à Sa Main. Il va de soi que ces environ quarante fer-nés, y compris le petit Marcassin prendrons un bain avec du savon avant de venir, pour qu'on ne les remarque pas trop. Ils taillerons aussi leur barbe et la parfumerons à la rose, pour faire honneur aux Tyrell. Mais si vous préférez un parfum du Val, votre pays, faites-moi le savoir. Et le monde en sera informé. Surtout si vous faites commerce de ce parfum. Je ne demanderai même pas un pourcentage. La réclame sera gratuite pour vous. J'ai d'ailleurs encore de l'excellent vin du Voï dans ma réserve personnelle qui peut même passer pour celui de la Treille. Ce n'est pas du faux, non, c'est du Voï garanti. Et j'en ai une centaine de tonneaux que je vous livrerai pour le tournoi. Du rouge, du blanc ou du rosé à votre choix. J'en ai même du jaune, si, si, et du paille, et du gris ! Et de la cervoise à la cerise, de la Tue-Rapide, autant que vous voulez.
Et si vous avez besoin d'argent après votre tournoi, faites le moi savoir. Je ferai le nécessaire auprès de la banque du fer-né. Et pour vous, pas comme le fait la banque concurrente, ce sera désintéressé. Nous oublierons votre dû, promis !

Après l'essentiel de notre projet d'accord, j'en viens à un petit accessoire pour notre future collaboration : vous m'honorerez de m'accorder la nomination de Conseiller Sans Affectation au Conseil-Restreint de Sa Majesté. Je pourrais ainsi être au plus près de vous dès mon retour à Port-Réal et vous apporter, après Sa majesté et sa Main, mes conseils de fer-né des plus avisés.

Voilà. J'en ai presque fini car je vais vous confier deux petits secrets fer-né, détenus par ma famille de père en fils, que seule la Main connait dans les Terres-Vertes. En fait la Main connait les deux secrets par leur nom, mais pas plus que les autres fer-nés, elle ne sait utiliser l'outil qui indique comment parvenir au second secret. Des secrets de famille je vous dit. Ma famille est petite mais respectée. Sans quoi elle aurait déjà disparu. Ils sont terriblement durs, les fer-nés, pas comme moi. Ce moyen est une boule noire avec des signes faits de lignes de couleurs qui s'entrecroisent, et il y a des petites cases que l'on peut enfoncer et des boutons que l'on peut tirer. On l’appelle la Boulasolhiver car lorsqu'on la pose sur le sol, elle se met à tourner et indique lorsqu'elle s’arrête la direction du pays de l'Hiver-Constant. C'est ce que l'on dit. Mais avant de la poser, il faut savoir lire les lignes aux sept couleurs et appuyer ou tirer sur les nœuds qu'il faut, selon l'endroit où l'on veut aller, et celui où l'on se trouve. Le deuxième secret, c'est un pays, mais pour y aller, comme pour aller n'importe où sur les mers, il faut la Boulasolhiver. C'est un pays au delà de Lumière Isolée, et on l'appelle l'Ameryika, car là, ce n'est plus la mer, et les indigènes utilisent les haches de guerre en pierre en criant « Yika, yika, yika ». Les innocents ! Nous aussi nous savons lancer la hache, mais d'acier château, et nous avons des boucliers d'airain.
Je vous montrerai ce pays, un jour, si vous le désirez. Je l'ai moi-même fait visiter à Lord Alexandre et à sa dame. Vous savez, il est parti un jour sur un navire battant pavillon de la flotte royale. Un grand trois mâts barque, le Belle-âme, et j'avais décidé de l'accompagner un bout du chemin pour occuper mon désœuvrement. Alors je lui ai parlé de ce pays pas si lointain que cela si l'on connait bien les vents... et aussitôt son âme de poète lui a parlé, et il a composé cet air entrainant et ces paroles dont je me souviendrai toujours :


L'Ameryika, l'Ameryika, je veux l'avoir et je l'aurai
L'Ameryika, l'Ameryika, si c'est un rêve, je le saurai
Tous les béotiens de la Néra, tous les sifflets des badauds
M'ont chanté cent fois la chanson de l'Eldorado
De l'Ameryika...

L'Ameryika, l'Ameryika, si c'est un rêve, je rêverai
L'Ameryika, l'Ameryika, si c'est un rêve, je veux rêver...

Et il n'a pas voulu revenir, tellement c'est beau là bas... Moi je le reverrai un jour, bientôt peut-être, et avec vous. Je n'y ai pas emmené Lord Ygon, car il ne le méritait pas.

Je vous laisse à vos rêves d'Ameryika. Mais n'oubliez pas ma petite nomination.

Bien à vous, et amicalement

Ereksen le pleutre.


Dernière édition par Ereksen le Sam 10 Mar - 13:52, édité 1 fois
avatar
Ereksen

Messages : 140
Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature d'ERE au poste de Conseiller Sans Affectation

Message par de-mil le Sam 10 Mar - 13:35

Non.

_________________
alias GRP, avec un ‘G’ comme « Ser », un ‘R’ comme « Patreck » et un ‘P’ comme « le Grand ».
avatar
de-mil

Messages : 127
Date d'inscription : 07/05/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature d'ERE au poste de Conseiller Sans Affectation

Message par Ereksen le Mer 21 Mar - 22:53

J'ai oui dire que notre chancelier refusait ma nomination. Mais je serai candidat quand même, car ce chancelier ment parfois en public, pour tromper ses adversaires. Je sens qu'il va clandestinement accepter tout de même ma candidature, et ce sera le début d'une longue complicité secrète : le protéger de ses amis...
Il prétendra que c'est une erreur administrative d'une secrétaire, et qu'il n'a pas le pouvoir de l'annuler !
On va même entamer une négociation secrète et lunaire !
[HJ: ERE est tout de même candidat au poste de Conseiller sans Affectation]
avatar
Ereksen

Messages : 140
Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature d'ERE au poste de Conseiller Sans Affectation

Message par Ereksen le Mer 21 Mar - 22:56

Erreur de post - à supprimer
avatar
Ereksen

Messages : 140
Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature d'ERE au poste de Conseiller Sans Affectation

Message par Ereksen le Jeu 19 Avr - 8:57

Lettre à ser Patreck le Grand,
par porteur spécial et rapide de la flotte de fer


Monsieur le Chancelier des Sept Couronnes,

Un petit bonjour de la Nouvelle Ibbish. Ici il fait beau, et j'espère qu'à Port Réal également et que cette lettre vous trouvera en bonne santé, ainsi que votre Dame et les enfants (en fait je ne sais plus combien vous en avez, ici ou là, des enfants et des maîtresses). Moi ça va, je vais bien. Très bien, très très bien.

Je vous avise que j'ai déjoué un complot contre vous, et que les assassins venus de Bravos ont été interceptés par la Flotte de Fer lorsqu'ils traversaient le Détroit. Sa Grâce la Main en a été ravie, car ils ne visaient pas que Votre personne.

Heu ? Un oubli ? Je ne suis pas encore Conseiller ? Quelle surprise, je suis un peu déçu.
Trois fois, cela suffit, je ne serai pas candidat au poste de Conseiller Sans Affectation cette lunaison. Je ne suis pas un mendiant !
Je reconsidérerai ma position si vous me demandez de postuler, et aussi à condition que vous compensiez par un don mes menus frais pour assurer mes fonctions. Disons 200 lunes par lunaison, c'est peu.
Votre prédécesseur avait cru bon, en effet, de me demander de le défrayer... et je me demande bien pourquoi, car c'est moi qui ait le devoir de m'acheter une tenue correcte pour assister au Conseil, en présence de Sa Majesté et de sa Main. Et puis « sans affectation » ne signifie pas « ne rien faire », bien au contraire !

Et sachez aussi que contrairement aux Seigneurs des Terres Vertes, un Fer-Né règle ses dettes au fer-prix. Sauf bien sûr s'il en décide autrement, mais il le fait alors en toute liberté. Il peut être très généreux en la matière, aussi bien d'or, d'argent que de fer ! Surtout quand il s'agit de fer-prix.

Recevez mon salut, ser Chancelier, et si vous avez besoin d'un service n'hésitez pas à me le demande, he verrai ce que je peux faire pour les Sept-Couronnes. Mais ce serait plus simple si je pouvais assister au conseil, après la campahne d'Ibben.

Ereksen le preux,
Fer-né du Cap Nemo.

J'ai ouï dire (on me l'a écrit) que vous vous entraîniez à l'escrime avec assiduité, pendant que d'autres sont en campagne pour le Roi. Ici nous n'avons pas de temps pour cela. Le front, ce n'est pas vraiment un endroit pour s'entrainer de galante façon.

[HRP : ERE n'est pas candidat pour l'instant au poste de CsA pour la lunaison 218,8]
avatar
Ereksen

Messages : 140
Date d'inscription : 03/05/2017
Age : 63

Revenir en haut Aller en bas

Re: Candidature d'ERE au poste de Conseiller Sans Affectation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum